CMT et accouchement

Maladie de Charcot-Marie-Tooth et accouchement : un risque plus élevé de complications

Dans un article publié en février 2005, une équipe norvégienne a étudié rétrospectivement l’effet de la CMT sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement (108 naissances de 49 mères CMT par rapport à 2,1 millions de naissances contrôles). La survenue d’anomalies de présentation du bébé et de saignements post­partum chez la mère est plus fréquente dans le groupe CMT. De plus, le recours à une intervention chirurgicale au cours de l’accouchement s’est produit deux fois plus souvent chez les mères CMTI. Enfin, l’utilisation des forceps est triplée dans le groupe CMT par rapport au groupe référent.